Programme Mémoires libérées

TOSTEM : TOURISME AUTOUR DES SITES DE LA TRAITE, DE L’ESCLAVAGE ET DE LEURS MÉMOIRES

Créé à l’initiative des Anneaux de la Mémoire, le programme TOSTEM, aussi appelé « Mémoires libérées », vise à préserver et valoriser les sites des traites et des esclavages. En faisant collaborer un réseau international d’acteurs il renforce l’économie du tourisme culturel et participe au développement local.

Longtemps occultée, parfois tabou dans certains pays, l’histoire de l’esclavage reste encore difficile à aborder aujourd’hui et est marquée par un manque d’information et de diffusion des connaissances, notamment auprès des jeunes. Le programme TOSTEM propose donc de mieux faire connaître cette histoire partagée, auprès de tous les publics, en France comme à l’international.

Tourné vers l’avenir, ce projet souhaite mettre en valeur :

  • La diffusion de la recherche et des connaissances historiques, en lien avec les héritages contemporains
  • La valorisation du patrimoine matériel et immatériel : arts, musique, littérature, danse, etc.
  • Un projet culturel commun avec des partenaires africains et caribéens.
  • Le dialogue entre les mémoires des 3 continents

Débuté en 2014, Mémoires libérées est un programme mené sur 3 ans qui bénéficie du soutien du programme ACP Culture +, mis en oeuvre par le Secrétariat des États ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et financé par l’Union Européenne à hauteur de 55%.

nuage_tag_AM

LES OBJECTIFS

Ce programme qui se déroule sur cinq territoires (Cameroun, Sénégal, Haïti, Antigua & Barbuda, France) a pour objectif de renforcer l’industrie du tourisme culturel, travailler à la professionnalisation des acteurs, développer des actions de médiation culturelle, appuyer la création de biens et services culturels et les intégrer dans des circuits de diffusion nationaux et internationaux.

Le projet Mémoires libérées crée une dynamique autour de ce tourisme d’histoire en proposant aux populations locales, ainsi qu’aux touristes, des produits culturels et touristiques innovants qui deviendront également des outils de promotion des territoires.

LES ACTIVITÉS PRINCIPALES

  • Diffusion de la recherche historique, inventaire des sites et patrimoines liés aux traites et aux esclavages.
  • Protection, aménagement et mise en valeur des sites et lieux de mémoire (souvent en ruines ou détériorés) pour favoriser l’accès du grand public.
  • Formation des guides, du personnel d’accueil et de gestion des sites : la professionnalisation des acteurs est un axe essentiel du programme qui permettra de pérenniser le projet et de contribuer à la création d’emplois.
  • Création de supports touristiques pour un meilleur accès à la connaissance sur les sites et lieux de mémoire.
  • Campagne de communication stratégique pour assurer la pérennité économique du projet.
  • Mise en réseau – du local à l’international : créer une offre touristique « Histoire et Mémoire » qui pourra
    s’étendre par la suite à d’autres pays.
  • Réalisation d’une grande exposition itinérante, qui circulera à partir de 2016. Ce support permettra de sensibiliser le grand public et de mettre en place des actions de médiation culturelle, notamment en direction des jeunes et dans les quartiers.
  • Projet pédagogique : organisation d’un échange scolaire sur les traces de la traite coloniale entre des classes guadeloupéennes, sénégalaises et françaises. Ce projet s’inscrit dans une logique de promotion de la diversité culturelle et du mieux vivre ensemble.

UN RÉSEAU D’ACTEURS INTERNATIONAUX

logoacteurs

Le projet TOSTEM, coordonné à Nantes par l’association des Anneaux de la Mémoire, se déroule en simultané dans 4 pays, en lien avec des partenaires locaux :