RÉSIDENCE ARTISTIQUE AU SÉNÉGAL

SEN_AIR2_2

De gauche à droite : Mamadou Konté – Hervé Youmbi – Philippe Monges – Jean-Marc Hunt

Après une première résidence au sein du NUNU Arts & Culture collective (Louisiane, USA – Septembre 2015) qui avait réuni les artistes de Haïti, Antigua, France et des Etats-Unis, la deuxième résidence s’est déroulée à Saint Louis (Sénégal- Novembre 2015) en présence des artistes du Cameroun, Sénégal et de France (Ile de France et Guadeloupe). Philippe Monges, photographe français ayant déjà travaillé sur la thématique de l’histoire de l’esclavage et des sites et lieux de mémoire a participé aux deux résidences pour réaliser des interviews vidéo des artistes. Il a également réalisé un travail photographique qui sera intégré à l’exposition.

Rappel des artistes associés au programme : 

  • Mark BROWN // Peintre – Antigua & Barbuda
  • Alex BIEN-AIMÉ // Peintre – Haïti
  • George MARKS // Peintre – Etats-Unis
  • Mballo KEBE // Artiste plasticien, sérigraphe – Sénégal
  • Jean Marc HUNT // Plasticien – Guadeloupe- France
  • Hervé YOUMBI // Artiste multimédia – Cameroun
  • Philippe MONGES // Photographe – Ile de France – France

SEN_AIR2

De gauche à droite : Mballo KEBE – Herve YOUMBI – Philippe MONGES – Jean-Marc HUNT

Lors de cette deuxième résidence, plusieurs artistes sénégalais ont été associés pour renforcer la dynamique et la visibilité autour du projet : Bassene Louis, Mamadou Lamine Seck, Mamadou Konté, et Limalé Diop. Pour marquer leur travail autour de la thématique « Histoire et Mémoires de l’esclavage » une oeuvre collective a également été produite.

Au terme des 3 semaines de résidence, marquées par des visites sur les traces de la traite et de l’esclavage au Sénégal, les œuvres produites par les artistes ont été présentées pendant quinze jours au Rogniat Sud à St Louis. L’occasion de présenter le programme au grand public, mais aussi au public scolaire.

Retour en image ici sur le vernissage :


Traite Négrière- Tostem Fait Bégayer l’Histoire par Onlinemiroir

Article paru dans Le Soleil – quotidien national au Sénégal